Oeuvres

Lebensfunke (2007, révisé en 2010)

Pour Grosse caisse et électronique
EDIZIONI SUVINI ZERBONI – MILANO
AUDIO

07.12.2007
Festival Klangaktionen à Munich
Grosse caisse : Stephan Blume
13 min 40 sec

«Lebensfunke» signifie Étincelle de vie.
C ´ est ma première pièce de trilogie pour la grosse caisse et l'électronique.
( "Lebensfunke" (2007) pour grosse caisse et sons électroniques, "Rayons crépusculaire" (2007-2008) pour grosse caisse, grand ensemble en trois groupes et 8 canaux live électronique et “Lebensfunke II" (2009) pour grosse caisse et 8 canaux live électroniques).
 
Dans ma pièce, «Lebensfunke», qui a une forme de vie d'environ dix minutes, j´ai voulu exprimer l'évolution des différentes conditions de l´organisme.
 J´ai représenté la respiration (les sons frottés), le battement du coeur (les sons étouffées), le réveil (gettato sur le cercle ou près du cercle de la grosse caisse) , l'énergie fluide continu tels que l'écoulement du sang dans le corps comme une source de vie (sons granulaires et trémolo divers).
La grosse caisse a des sons spectres très riches.
J´ai écrit la partie grosse caisse avec six zones différents pour obtenir les timbres variées- quatre zones sur la peau, sur le cercle, et sur la caisse de la grosse caisse .
Ainsi, j´ai employé quelques mode de jeu.
 Avec l´utilisation de l´électroacoustique, j'ai voulu intensifier le caractère des sons de la grosse caisse et trouver une synthèse harmonieuse entre l' instrument et l'électronique. Au cours de la pièce, certains gestes des sons du l´instrument sont transformés en sons électroniques et s´écouler ensemble.